Navigation Menu+

Business school : modèle français vs modèle américain

Prenant exemple sur les USA, la France possède des business school qui dispensent des formations en Commerce international, Marketing, en Management et comptabilité, entre autres, suivant le cursus LMD « Licence-Master-Doctorat ».

 

La business school à la française

 

Les business school ou école de commerce françaises ne cessent d’augmenter en nombre. Le cursus suit le système LMD « Licence – Master – Doctorat ». Si les formations se font en français, l’anglais s’apprend obligatoirement dès la 1ère année, afin qu’en fin de parcours, les étudiants puissent le parler couramment en vue d’embrasser une carrière internationale. D’ailleurs, des stages à l’étranger sont obligatoires à partir de la 2ème année. Il n’est pas rare que les étudiants doivent même effectuer un semestre dans une faculté ou une université qui travaille en partenariat avec la business school française. C’est ce qu’on appelle une formation en alternance, permettant à l’étudiant d’obtenir deux diplômes à la fois : l’un français et l’autre étranger. Les diplômes délivrés sont le BBA, le MBA et le MS.

Le modèle américain de la business school

La business school américaine, à l’exemple de la Harvard Business School, dispense des formations à plein temps, dans le but d’obtenir un MBA, Master of Business Administration, et/ou un doctorat. Généralement, ces formations s’adressent à des personnes qui ont déjà des années d’expérience professionnelle à leur actif. Durant la durée des études, les étudiants, divisés en groupe, font plusieurs études de cas qu’ils ont eux-mêmes préparés. Ensemble, ils discutent des problématiques et des solutions, et la plupart du temps, le professeur ne prend pas part à ces échanges. Il est là pour juste orienter les discussions. Les membres d’un groupe restent les mêmes jusqu’à l’obtention du MBA, ce qui tisse un sentiment de solidarité très fort. L’encadrement des professeurs est très rigoureux et ils sont toujours disponibles pour recevoir, conseiller et encourager un étudiant.